Rechercher
  • Maguy

Les fruits pourris - 30/09/2021 -

Le monde est en train de tourner au vinaigre.

Il fermente et il pourri.


Comme un fruit pourri tombé au sol.

Il moisi, se désagrège, tombe en lambeaux, se mélange à la terre, se transforme en toutes petites particules pour nourrir les micro-organismes. Il devient particule, élément, puis va nourrir une nouvelle graine qui germera et donnera une plantule, puis un arbre flamboyant, imposant, solide et magnifique.


Tout ceci forme un cycle.

Le cycle de la nature, le cycle de la Terre.

L’Homme de par son règne matière, fait partie intégrante de la Terre.

Il suit le cycle de la Terre.

Et par son pouvoir créateur, associé au cœur de la Terre, il donne le rythme du cycle.


Nous sommes à la fin d’un cycle.

La fin, où le pourri flambe sur tous les fruits, jusqu’à se désagréger dans la Terre.


Mais le Père, et son armée céleste freine avec une incroyable douceur cette fin de cycle infernale de pourriture.

Il sélectionne et protège certains fruits, certaines branches, certains arbres.


Il coupe, il taille à certains endroits pour laisser le temps à d’autre de ne pas pourrir trop vite.


Pourquoi fait-il cela ?


Pour accompagner doucement cette transition

Pour accompagner la décomposition de la matière

Pour que les micro-organismes qui devront digérer les fruits pourris puissent le faire à leur rythme sans devoir exploser de travail au même moment.

Pour que les âmes, les énergies célestes, puissent étaler dans le temps ce travail de transmutation.

Pour que les premières à se transformer, à se transmuter puissent montrer la voie aux autres et les accompagner de la sortie des enfers vers la lumière.

Chacun dans sa place, chacun dans son rôle.


Si vous pensez que rien ne change ;

C’est que vous ne voyez pas

C’est que vous ne savez pas

C’est que vous ne prenez pas conscience de ce que vit l’humanité.


Prenez un peu de hauteur.

Regardez

Souvenez-vous d’il y a 1 an… 2ans… 10ans… 20ans…

Comment était le monde ?

Quel était l’état d’esprit général ?

Et vous ? Dans quel été d’esprit étiez-vous ?

Ne voyez-vous pas l’évolution ?


Soyez au-dessus de tout cela.

Prenez de la hauteur sur votre vie.

Voyez le monde, en tant qu’observateur.


Il y a un chemin, une route, déjà défini pour l’humanité avec un col à passer.

Vous êtes au niveau du col.


Mais comme en randonnée, lorsque le blizzard et le brouillard se lève, vous ne savez pas que vous y êtes.

Vous le saurez, une fois qu’il sera derrière vous, quand vous serez au bas de la montagne et que le soleil sera revenu.


Voyez vous comme des marins dans l’océan sans boussole, avec un bateau à voile, qui essaye de naviguer à vue avec simplement les rafales de vents quand elles sont là.

Et vous ne savez pas où vous êtes.

Mais quand la terre apparaîtra à l’horizon vous saurez que vous y êtes.


Laissez-vous porter

Laissez-vous guider

Accepter de ne pas savoir où vous en êtes, ni ce qu'il se passera demain.


Mais accepter de marcher sur ce chemin vers l’invisible et cet inconnu rempli d’amour.

Faite-nous confiance.

Nous vous aimons tendrement.



103 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Il est un terme couramment utilisé pour décrire un mécanisme humain maintenant bien visible que vous nommez vampirisme énergétique. Vous pouvez facilement trouver des exemples dans votre entourage. Ce

Accueillir l’amour dans sa vie, c’est d’abord ne jamais rejeter, ne pas rire d’un acte d’amour, ne pas le tourner en dérision… pour mieux le fuir. Accueillir l’Amour, c’est soutenir le regard de l’aut

Beaucoup de choses ne vous appartiennent pas dans vos émotions. Vous avez cette sensation d’avancer de manière importante dans la libération de vos souffrances passées… Et pourtant, un mal-être inexpl